Léon Degrelle (1906-1994) : ambition et démesure

Illustration de vignette : Degrelle en exil en Espagne, en 1949 ©CegeSoma - https://www.belgiumwwii.be

La famille De Bauque dans le Hainaut

1700

Depuis au moins la fin du XVIIe siècle. la famille De Bauque et les familles apparentées (Escrinier, Dezutter, Grard, Delattre, Pourbaix, ...) sont présentes dans la région de La Louvière en Hainaut, en particulier dans l'entité d'Houdeng (Houdeng-Aimeries, Houdeng-Goegnies).

Décès de Nicolas-Joseph De Bauque

30/03/1849

Nicolas-Joseph De Bauque, Maître de Forges à Houdeng-Aimeries, décède à l'âge de 75 ans. Il a été bourgmestre de Houdeng-Goegnies de 1814 à 1816 et de Houdeng-Aimeries de 1817 à 1846. Sa fille Marie-Julie sera l'arrière-grand-mère de Léon Degrelle. Son fils Louis-Adolphe, lui aussi Maître de Forges, sera également bourgmestre de Houdeng-Aimeries à partir de 1851. C'est l'arrière-grand-père de ma grand-mère. Illustration : faire-part de décès de Nicolas-Joseph De Bauque en 1849. Source : René Demarcq, Benjamin Louvet, Une mémoire pour nos familles. Inventaire des sépultures de Houdeng-Aimeries, Association Mémoire, La Louvière, 2001

Mariage de mes arrière-grands-parents à Houdeng-Aimeries

1904

Parmi les quatre témoins, Léon Degrelle grand-père (âgé de 75 ans), mentionné comme étant un "cousin par alliance de la future [mariée]". En réalité, il est un cousin par alliance de sa mère (l'époux d'une cousine germaine de sa mère Marie De Bauque). Mon arrière-grand-mère (Gabrielle Demaret) et le père de Degrelle (Édouard) sont donc cousins issus de germains. Ma grand-mère (Marie Camauër, née en 1905) et Léon Degrelle (né en 1906) sont donc cousins au troisième degré.

Naissance de ma grand-mère à Bruxelles

19/09/1905

Marie Camauër naît à Ixelles (Bruxelles). Illustration : Place Fernand Cocq vers 1900, collection Dexia Banque

Naissance de Léon Degrelle à Bouillon

15/06/1906

Léon Joseph Marie Ignace naît dans une famille extrêmement catholique. Sixième enfant d'une fratrie qui en comptera neuf. (Ou huit ?? vérifier car source = geneanet.) Son père, Édouard Degrelle, est brasseur et député permanent de la Province. Sa mère, Marie-Louise Boever, est la fille du chef de file de la droite luxembourgeoise.

Baigné dans la religion catholique

1908

En 1985, Degrelle explique devant une caméra privée : "Je me souviens de mon enfance, comment nous étions pénétrés jusqu'au fond de la moelle des os par la notion du divin. Depuis des siècles, on avait vécu ce qu'on appelle la foi du charbonnier : on ne s'interrogeait pas sur Dieu jadis. Nier Dieu, la seule pensée qu'il pourrait ne pas exister, c'était inconcevable, pour un enfant de famille chrétienne." Source : documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre". Illustration : capture d'écran du documentaire

Une enfance ardennaise

1909  —  1912

Léon va à l’école maternelle avec sa sœur Louise-Marie, sa cadette de treize mois, chez les Religieuses de la doctrine chrétienne. Illustration n°1 : https://galileo-galilei.forumactif.com. Illustration n°2 : la famille Degrelle, http://historika.free.fr

Humanités chez les Jésuites à Namur

1918  —  1924

Après avoir entamé ses études secondaires à l’institut Saint-Pierre de Bouillon en section gréco-latine, Léon Degrelle entre, en 1921, au collège Notre-Dame-de-la-Paix à Namur tenu par les Jésuites. Il y fait des études irrégulières, tantôt brillantes, tantôt moyennes suivant les annéeset les matières. À cette époque, il est déjà très marqué par l'Action française, un mouvement........ (expliquer ce que c'est). + Maurras, etc.

Scoutisme

1918

Le jeune scout Léon Degrelle est chargé de faire le tour de la ville de Bouillon avec le Maréchal Pétain lors de sa visite en novembre 1918 ! Illustration : https://galileo-galilei.forumactif.com

Études de droit à Louvain

1922

Études de droit à la Faculté de Droit de Louvain. Étudiant pourtant brillant, il ne terminera cependant pas son cursus et ne décrochera pas le diplôme. Il est très impliqué dans les mouvements estudiantins. Il est le rédacteur en chef de "L'Avant-Garde", organe de presse d'une organisation étudiante apostolique. Illustration : Université Catholique de Louvain (Leuven), Juhanson, CC BY-SA 3.0, Wikipédia

Engagé au sein de l'Action catholique de la jeunesse belge

1926

préciser. Illustration : Mgr Picard, que Degrelle admire beaucoup.

"Le beau Léon"

1927

Charismatique et séduisant, le jeune homme est surnommé "le beau Léon". Illustration n°2 : la fratrie Degrelle, https://galileo-galilei.forumactif.com

Au Mexique parmi les Cristeros

1928

Degrelle prend parti pour José de León Toral, le jeune étudiant catholique opposé à la politique anticléricale du gouvernement mexicain, qui a assassiné le Président Álvaro Obregón. Il se rend ensuite sur place et effectue un séjour parmi les Cristeros (terme qui désigne les catholiques qui se rebellèrent contre le gouvernement, entre 1926 et 1929). Il racontera ce séjour en amplifiant et en romançant les événements, dans un livre intitulé "Mes aventures au Mexique".

Léon Degrelle prend la direction des éditions catholiques "Christus-Rex"

1930

Ce poste lui est confié par Mgr Picard. Illustration : le Christ Roi, http://imagessaintes.canalblog.com

"Histoire de la guerre scolaire" - collaboration avec Hergé

1932

Degrelle et Hergé se sont rencontrés quelques années auparavant au journal "Le XXe siècle" pour lequel ils travaillent. Ils ont sympathisé et ont des points communs : le scoutisme, l'éducation catholique. Durant son séjour au Mexique, Degrelle enverra quelques BD américaines à Hergé. En 1932, Hergé illustre le livre écrit par Degrelle, "Histoire de la guerre scolaire".

Chargé de la propagande du Parti Catholique

1932

chercher illustration affiche (élections de 1932)

Propriétaire des Éditions Rex

1933

Avec le soutien financier de son père, Léon Degrelle devient propriétaire de la maison d'édition, désormais "Rex". Illustration : https://www.autour-de-lecole.be

Rupture avec le Parti Catholique

02/11/1935

Lors du congrès annuel de la fédération des associations et cercles catholiques, à Courtrai, Degrelle fait bloquer les issues par trois cents jeunes rexistes et se livre à une violente diatribe contre le Parti Catholique allant jusqu'à traiter le sénateur Philips et le ministre d'État Paul Segers « d'excréments vivants ». Le « Coup de Courtrai » est suivi par un décret épiscopal du Cardinal Van Roey, le 20 novembre 1935 « qui condamne le mouvement [rexiste] sans équivoque, quoique de manière modérée », ce qui vaut au Cardinal d'être traité par Degrelle de « Rhinocéros de Malines » et de « Cardinal Van Grenouille ». (Source : Wikipédia). Illustration : le Cardinal Van Roey (https://www.belgiumwwii.be)

Rex devient une formation politique

1936

Rex obtient 21 sièges à la Chambre des représentants

24/05/1936

Illustration : https://www.belgiumwwii.be

Reçu par Mussolini à Rome

27/07/1936

Expliquer -> voir documentaire Face et revers, 1:16:40. Illustration : Benito Mussolini, https://www.seconde-guerre.com

Première rencontre avec Hitler

26/09/1936

Le 26 septembre 1936, Degrelle est reçu à Berlin par Adolf Hitler et Joachim von Ribbentrop. Il reçoit la promesse d'un subside. Illustration : Adolf Hitler en 1936, Par Bundesarchiv, Bild 146-1990-048-29A / CC-BY-SA 3.0, CC BY-SA 3.0 de, Wikipédia

Élection législative partielle : Degrelle contre Van Zeeland

11/04/1937

Illustration : capture d'écran Documentaire "Degrelle, Face et revers"

Décadence de Rex

1939

Aux élections de 1939, c'est la chute : le parti a perdu la majeure partie de son électorat. Illustration : Magritte dessine, pour le Comité de Vigilance desIntellectuels antifascistes, une affiche qui dénonce lesliens étroits entre le parti Rex et le parti Nazi encomparant Léon Degrelle à Hitler (https://www.autour-de-lecole.be)

Premières tentatives de collaboration

1940

Illustration : Drapeau de Rex, source : Wikipédia. (Vérifier de quand date le drapeau, si l'illustration n'est pas anachronique.)

Degrelle échappe au massacre d'Abbeville (France)

20/05/1940

Extrait du convoi à Dunkerque par les Français qui le reconnaissent le rouent de coups, Degrelle échappe de cette manière à l'exécution dont seront victimes les autres prisonniers, à Abbeville. Le bruit court en Belgique que le chef de rexistes est mort à Abbeville. Ce n'est qu'après plusieurs semaines d'incertitude, qu'on retrouve celui-ci dans son camp du Vernet, au fin fond de la France. Il rentrera en Belgique le 22 juillet. (Autres sources : 24 juillet.) Illustration : le massacre d'Abbeville, 20 mai 1940

Degrelle est libéré

24/07/1941

Collaboration avec le régime nazi

08/1941

Illustration : Le Pays Réel, 18 janvier 1943, KBR, source : https://www.belgiumwwii.be

Création de la Légion Wallonie

08/1941

Constituée en juillet 1941, la Légion Wallonie rassemble des volontaires recrutés par Rex pour combattre sur le Front de l’Est aux côtés de l’armée allemande. Illustration : affiche de recrutement de la Légion Wallonie, source : https://3945km.com

Combattant sur le Front de l'Est

08/08/1941  —  1943

Léon Degrelle combat sur le Front de l'Est, au sein de la 28e division SS Wallonie. Illustration : Le front de l'Est de février à août 1943. Par Gdr de en.wikipedia.org, CC BY-SA 3.0, Wikipédia. Vérifier si c'est bien la période où Degrelle y est allé.

Rencontre avec Himmler

05/1943

"En mai 1943, c’est la première consécration: Degrelle rencontre Himmler, une rencontre dont il n’a pas manqué de fournir des détails changeants au fur et à mesure du temps et en fonction de l’auditoire mais dont il ressort, selon ses dires, qu’il a mené Himmler par le bout du nez, a obtenu tout ce qu’il désirait et a durablement impressionné le chef de la SS en lui imposant sa loi. Les archives allemandes, hélas, sont moins affirmatives: Degrelle a accepté à peu près tout en l’échange de concessions mineures." http://www.slate.fr/story/146589/leon-degrelle-guignol-dans-la-ss. Illustration : Heinrich Himmler en 1942, Bundesarchiv, Bild 183-S72707 / CC-BY-SA 3.0, CC BY-SA 3.0 de, Wikipédia

La Brigade de Volontaires SS Wallonie

01/06/1943

Le 1er juin 1943, la Légion Wallonie passe dans les rangs de la Waffen SS et devient la Brigade de Volontaires SS Wallonie. Illustration : Insigne de la 28e SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division « Wallonien », Par Bassoonstuff (Bobby C. Hawkins), Wikipédia

Bataille de Tcherkassy

24/01/1944  —  17/02/1944

Décoré par Hitler : "les fluides passent"

20/02/1944

Envoyé à Berlin par avion et célébré par la machine de propagande nazie, Degrelle, le 20 février 1944, est reçu par Adolf Hitler qui le décore de la croix de chevalier de la croix de fer, une des plus hautes distinctions allemandes, lors « d'un entretien d'une heure au cours duquel aucun sujet d'importance n'est abordé ». (Source : Martin Conway, Degrelle : les années de collaboration : 1940-1944 : le rexisme de guerre, Ottignies (Belgique), Quorum, 1994, p.263-266). Selon la version de Degrelle lui-même, il discute avec le Führer «toute une nuit», «les fluides passent», Hitler lui dit à quel point il «s’est fait du souci» pour lui et ils discutent tous deux de l’avenir de l’Europe et de la Belgique. (Source : http://www.slate.fr/story/146589/leon-degrelle-guignol-dans-la-ss)

Jour de gloire : parade à Charleroi puis à Bruxelles

01/04/1944

Expliquer (char prêté, militants rexistes, ...) Illustration : http://histomil.com

Assassinat de son frère Édouard par des maquisards

08/07/1944

Édouard Degrelle, pharmacien à Bouillon, est assassiné par des résistants, alors qu'il ne joue qu'un rôle tout à fait secondaire dans le mouvement rexiste. À ce moment-là, Degrelle se trouve en Allemagne. Il regagne immédiatement la Belgique pour assister aux funérailles. Des représailles suivront.

Funérailles de son frère à Bruxelles

13/07/1944

Le corps d'Édouard Degrelle est transporté à Bruxelles, où il sera inhumé. La famille Degrelle quitte Bouillon et n'y retournera plus jamais. Illustration : Les funérailles solennelles de Édouard Degrelle à Bruxelles le 13/7/1944, source : http://tw06v074.ugent.be

Représailles : la Gestapo assassine trois adversaires politiques de Rex

21/07/1944

Le 21 juillet 1944, à la demande de Léon Degrelle qui veut venger son frère Édouard, René Pierlot, Henri et Louis Bodard sont abattus à Bouillon par les Allemands. Ce sont des adversaires politiques de Rex depuis les années 1930. Illustration : https://www.delcampe.net

À nouveau décoré par Hitler

08/1944

vérifier si la photo de la poignée de mains est celle de cette rencontre-ci ou de la précédente

Condamné à mort par contumace

29/12/1944

Le 29 décembre 1944, Degrelle est condamné à mort par contumace par le Conseil de guerre de Bruxelles. Le procès dure un quart d'heure. Illustration : https://www.belgiumwwii.be

Arrivée en Espagne

04/1945

Fin avril 1945, Degrelle gagne le Danemark puis la Norvège, deux pays toujours sous contrôle allemand. Il atteint Oslo où il réquisitionne un bombardier bimoteur Heinkel 111 et finit, après avoir survolé une grande partie de l'Europe, par atterrir en catastrophe sur une plage de Saint-Sébastien dans le nord de l'Espagne. Il est rapidement hospitalisé. Illustration : l'épave de l'avion, en juin 1945, source : http://lesbourguignons.blogspot.com

Début d'un long exil

04/1945

Saint-Sébastien n'est que le début d'un long exil sur le territoire espagnol : Degrelle y passera presque 50 ans, jusqu'à sa mort en 1994. Illustration : https://www.actunautique.com.

Première capitulation de l'Allemagne nazie - Reims

07/05/1945

Illustration : les deux pages de l’acte de capitulation allemand, signé à Reims le 7 mai 1945 par le Generaloberst Jodl et visé par les représentants alliés sur place. Source : Wikipédia

Seconde capitulation - Berlin

08/05/1945

Illustration : le Generalfeldmarschall Wilhelm Keitel signe la capitulation de l’Allemagne à Berlin le 8 mai 1945. Source : Wikipédia

L'épouse de Degrelle incarcérée

1946

!!! date approximative !!! chercher date exacte. Marie-Paule Lemay est condamnée à dix ans de prison. Elle en purgera cinq. Lors de son procès, elle déclare que « la guerre était nécessaire contre le bolchevisme, c'était un grand danger ». Après sa libération, elle décide de ne pas rejoindre son mari en Espagne et ne le revoit jamais. Elle décède à Nice, le 29 janvier 1984, sans jamais avoir revu son époux depuis 1945. Source : Wikipédia. Illustration : capture d'écran du documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre".

La Belgique demande l'extradition de Degrelle

1947

La demande d'extradition est rejetée par l'Espagne. Dans le documentaire de 2009, Antoinette Spaak explique que son père a été soulagé que Franco refuse l'extradition, car il craignait que le retour de Degrelle en Belgique ne divise le pays. Illustration : Paul-Henri Spaak, https://www.belgiumwwii.be

Sa mère meurt en prison

1947

D'après Geneanet et le documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre", les parents de Degrelle ont été emprisonnés. Sa mère serait décédée de mauvais traitements en prison, à l'âge de 79 ans. Illustrations : capture d'écran documentaire "Degrelle ou la Führer de vivre"

Degrelle "disparaît" en Espagne

21/08/1947

À partir du 21 août 1947, on perd la trace de Degrelle. Il racontera bien plus tard que Franco, après avoir promulgué un décret d'expulsion, lui a procuré de faux papiers et de l'argent, pour qu'il puisse vivre en Espagne.

Clandestin

21/08/1947  —  1954

Degrelle vit quelques années dans la clandestinité, puis sera naturalisé espagnol et réapparaîtra, en 1954. Illustration : A view of the Plaza de Toros in Madrid, Spain. Circa 1950. (Photo by Pictorial Parade/Archive Photos/Getty Images)

Son père meurt en prison

1948

D'après Geneanet, Édouard Degrelle (père) aurait été torturé à mort lors de son séjour en prison. Illustrations : capture d'écran documentaire "Degrelle ou la Führer de vivre"

Monument à la mémoire des trois victimes du 21 juillet 1944

1950

Au bois de Gernelle, un monument rappelle l’exécution des trois habitants de Bouillon, adversaires politiques de Rex, qui furent assassinés par la Gestapo pour venger l'assassinat du frère de Degrelle. Inscription : ICI FURENT LÂCHEMENT ASSASSINÉS LE 21-07-1944 PAR LA GESTAPO SUR ORDRE DE LÉON DEGRELLE TROIS PURS PATRIOTES BOUILLONNAIS PRIEZ DIEU POUR CES MARTYRS. NB/date approximative. Illustration n°1 : https://www.lavenir.net, 8/7/2014. Illustration n°2 : https://bel-memorial.org

Degrelle réapparaît

12/1954

Après sept années passées dans la clandestinité, Degrelle réapparaît. Entretemps, il a été naturalisé espagnol par adoption : il s'appelle désormais León José de Ramírez Reina. En décembre 1954, il paraît en public lors d'une cérémonie organisée à la mairie de Madrid pour la remise de décorations à d'anciens combattants sur le front de l'Est et donne, à la même époque, une interview au journal El Español. Illustration : Espagne, Leon Degrelle pose en uniforme blanc avec ses décorations, source : https://www.flickr.com

Il crée sa propre légende

1955  —  1994

Illustration : https://www.belgiumwwii.be

Nouvelles tentatives pour obtenir l'extradition, nouveaux échecs

1958  —  1983

La Belgique tentera à nouveau d'obtenir l'extradition de Degrelle à trois reprises, en 1958, en 1970 et en 1983, mais elles échouent en raison de sa nationalité espagnole acquise entretemps. Plusieurs projets de rapatriement de force (en 1946, 1958 et 1961) seront tout aussi infructueux. Il n'est pas certain que la Belgique tenait réellement à ce que ces tentatives aboutissent. Illustration : Degrelle en Espagne, source : https://fr.findagrave.com/memorial

"Lex Degrelliana" : prolongation du délai de prescription de la peine de mort

1964

En 1964, une loi prolonge de 10 ans le délai de prescription de la peine de mort prononcée à l'encontre de Degrelle : on l'appelle la "lex Degrelliana". Illustration : https://la-porte-du-bonheur.com

"Je suis plus que jamais hitlérien"

1970

Dans une interview accordée, au début des années 70, à des journalistes néerlandais, Degrelle déclare avec emphase : "J'étais et je suis, plus que jamais, hitlérien. D'abord, parce qu'Hitler était un génie immense. Ça non plus, on ne peut pas le dire. [sourire] C'était le dernier des imbéciles, eh oui [ironiquement], et le dernier des imbéciles à remonter un pays du néant vers une grandeur extraordinaire en quelques années ! Et cet homme-là a remporté des victoires qui sont des victoires encore bien plus importantes que les victoires de Napoélon, qui étaient des victoires d'une journée."

Interdiction d'entrer en Belgique

12/1974

Un arrêté ministériel interdit l'accès au territoire belge à Degrelle pour une durée de 10 ans. Un an avant la prescription, le reflet des craintes se manifeste lors de la séance parlementaire du 6 juin 1973 : le Député Moulin, du FDF, interpelle le Ministre de la Justice Vanderpoorten : « Allons-nous tolérer que 1974 pourrait être l’année du retour de Léon Degrelle dans notre pays […] nous ne saurions tolérer le retour arrogant, libre et impuni d’un chef notoire de l’incivisme. » Source : Egon Olivier, Mémoire sur l'impossible extradition de Léon Degrelle réclamée par la Belgique (1945-1994), Bruxelles, 2010, p.53-54. Illustration : https://www.firediscounter.be

Le "Rex-appeal"

1977

Dans un entretien filmé en 1977, Degrelle explique : ........................................ [CAPSULE 11, 08:20] Illustration : capture d'écran du documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre"

"Autoportrait d'un fasciste"

1978

Documentaire de Jean-Michel Charlier, dans la série "Les Dossiers Noirs".

Traqué en Espagne

1980

Durant environ deux ans, Degrelle a été recherché en Espagne. Il semble que le pays ait voulu le livrer. Il est obligé de se cacher et bénéficie de nombreux soutiens. NB/date approximative, à vérifier. Illustration : capture d'écran du documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre".

Prolongation de l'interdiction d'entrer en Belgique

1984

Illustration : https://www.firediscounter.be

Retrouvailles avec 150 anciens soldats de la Légion Wallonie

1989

Illustration : capture d"écran documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre"

Degrelle s'enferme dans la nostalgie du IIIe Reich

1990

(Date approximative.) Illustration : Degrelle âgé, source : https://galileo-galilei.forumactif.com

"Si j'avais un fils, je voudrais qu'il soit comme vous"

1992

En 1992, Degrelle accorde un entretien à la télévision française. Extrait de l'interview : "Quand Hitler m'a dit 'Si j'avais un fils, je voudrais qu'il soit comme vous', me remettant le collier de la Ritterkreuz, c'est évident qu'il voyait en moi celui qui aurait pu continuer son œuvre."

Décès de Léon Degrelle à Malaga

31/03/1994

Degrelle décède à l'âge de 87 ans, à Malaga. Il est incinéré immédiatement au crématorium du cimetière de San Gabriel. L’incinération du corps à peine achevée, un de ses anciens aides de camp fait alors savoir qu’il a reçu la mission de s’occuper des cendres. Comme le testament l’ordonnait, la dispersion de celles-ci est exécutée par Anne, une de ses filles, et par ses aides de camps. Eux seuls en sont les acteurs et les témoins. Source : https://curieuseshistoires-belgique.be/cachez-ce-degrelle-que-je-ne-saurais-voir. Illustration : Jean Vermeire montrant l'urne funéraire de Léon Degrelle, capture d'écran du documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre"

Les restes mortels de Degrelle interdits d'accès en Belgique

05/04/1994

La presse commente abondamment le décès, à tel point que le ministre de l’Intérieur de l’époque demande, de toute urgence, un arrêté royal afin d’interdire que les cendres de l'ancien SS wallon reviennent en Belgique. L'arrêté précise "que la présence sur le territoire belge des restes mortels de Léon Degrelle est incontestablement de nature à provoquer des troubles de l'ordre public."

Les cendres dispersées secrètement au Tombeau du Géant ?

09/04/1994

Dans son testament, Degrelle souhaitait que ses cendres soient dispersées au lieu-dit du "Tombeau du Géant" à Bouillon, haut lieu de son enfance chargé d'histoire et de légendes. Des mesures sont rapidement prises afin d'éviter que cela ne se produise. Quelques jours plus tard, le quotidien flamand Het Laatste Nieuws fait état du fait que, malgré la gendarmerie en alerte et un hélicoptère en standby, les cendres du SS wallon ont été dispersées dans la nuit du 9 avril au Tombeau du Géant. L’aide de camp est convoqué immédiatement par la gendarmerie et son domicile fouillé. Respectant son serment, il conserve son secret quant au lieu précis de la dispersion des cendres. Il se contente de déclarer que celles-ci ont été dispersées "en Europe, dans une région montagneuse, enneigée, où l’homme ne changera jamais la morphologie des lieux". Source : https://curieuseshistoires-belgique.be. Illustration : le Tombeau du Géant vu de Botassart, Bouillon

Autobiographie apocryphe de Degrelle

2000

"Tintin mon copain" est un ouvrage de Léon Degrelle, paru en 2000 de façon confidentielle, 6 ans donc après son décès, aux prétendues « éditions du Pélican d'or », les éditeurs réels préférant rester anonymes afin d'éviter des poursuites judiciaires. Degrelle y affirme avoir inspiré le personnage de Tintin à Hergé. Cet ouvrage est surtout une autobiographie apocryphe de Degrelle. L’auteur utilise la notoriété d'Hergé et de ses personnages pour dire le mal qu'il pense de la démocratie et l'admiration qu'il porte au IIIe Reich. Originellement tiré à 1 000 exemplaires, l'ouvrage a été interdit de vente en Belgique et en France pour contrefaçon au droit d'auteur après une plainte des ayants droit, Moulinsart SA. Quelque 850 exemplaires du premier tirage auraient été saisis et détruits. Bien que l'ouvrage ait été plusieurs fois réimprimé depuis, il fait l'objet d'un juteux marché spéculatif auprès des collectionneurs de Tintin et de Léon Degrelle grâce à sa supposée rareté. (Wikipédia)

Les cendres de Degrelle à Berchtesgaden ?

2009

Autour des cendres de l’ancien leader de Rex règne une part de mystère. En 2009, l’ex-capitaine SS, Jean Vermeire, bras droit de Degrelle, affirme avoir dispersé les cendres du chef de Rex à Berchtesgaden, localité des alpes bavaroises où était autrefois située la seconde résidence d’Adolphe Hitler. Source : https://www.sudinfo.be. Illustration n°1 : Berchtesgaden, https://lesvoyagesdemorgan.fr. Illustration n°2 : Le Kehlsteinhaus ("Nid d'aigle"), Par I, Ondřej Žváček, CC BY 2.5, Wikipédia

Documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre"

2009

Philippe Dutilleul, Isabelle Christiaens et et Korentin Falch'un réalisent un documentaire intitulé "Léon Degrelle ou la Führer de vivre" qui est diffusé à la RTBF en 2009. La réalisatrice explique : "En Belgique, Degrelle est tabou. On ne parle pas de lui, on n’évoque pas son nom, il est tel un fantôme du passé que certains préfèrent oublier et que d’autres n’osent pas évoquer." (source : http://epoleart.canalblog.com). Le documentaire est visible sur Dailymotion.

Le documentaire suscite la controverse lors du FIGRA

25/03/2009  —  29/03/2009

Article d'Hélène Marzolf dans Télérama : "Malaise ce week-end au Festival international du reportage d'actualité et du documentaire de société : le film produit par Jean Libon (“Strip-tease”), misant sur l’intelligence du spectateur, “déshabille” le fasciste belge en livrant, sans commentaire, ses confessions et les témoignages de ses proches… Une sacrée expérience. [...] la Belgique et ses fantômes ont fait causer dans les salles obscures. [...] Dénué de commentaire et d'éclairages historiques, volontairement truffé de zones d'ombres, ce long portrait parcellaire et impressionniste laisse ainsi s'épanouir, pour mieux la dénoncer, la folie mégalomaniaque de ce symbole du fascisme européen, qui, après sa condamnation à mort par contumace, coula des jours paisibles en Espagne jusqu'en 1994." (29/3/2009), https://www.telerama.fr

La sœur et le beau-frère de Degrelle "Justes parmi les Nations"

26/06/2015

Émouvante cérémonie le 26 juin 2015 dans la maison de famille des Cornet à Rhode-Saint-Genèse. En présence des membres de la famille et du bourgmestre Pierre Rolin, l’ambassadeur d’Israël en Belgique, Jacques Revah, a remis à titre posthume le titre et le diplôme de Justes parmi les Nations aux descendants de Henri et Madeleine Cornet. Ces derniers avaient hébergé trois jeunes femmes juives durant la guerre : Hanna Nadel, muée en "Annie", ainsi que sa mère et sa cousine. Après la guerre, Hanna Nadel s’est installée en Israël avec son mari tout en gardant des contacts avec la famille Cornet. Âgée d'une nonantaine d'années, elle était présente par Skype à la cérémonie de 2015. Source et illustration : article de Christian Laporte, 26/6/2015, https://www.lalibre.be

Biographie de Degrelle aux éditions Racine

2016

Arnaud de la Croix publie une biographie de Degrelle aux éditions Racine. Illustration : interview de l'auteur dans la presse en décembre 2016.

Biographie de Degrelle dans la collection "Qui suis-je ?"

2016

Après avoir écrit sur la vie d'Hergé, Francis Bergeron écrit une biographie de son ami, Léon Degrelle. Vidéo d'illustration : à partir de 20:50, portrait de Léon Degrelle avec comme invité Francis Bergeron.

Biographie en néerlandais : "De Führer uit Bouillon"

24/10/2017

Par Bruno Cheyns.

Nouvelles révélations sur l'assassinat d'Édouard Degrelle

2019

En 2019, Roger Nicolas, archiviste de la ville de Bouillon, a fini par trouver le nom du 4e résistant qui a tué le frère de Léon Degrelle, ce qui a provoqué du remous dans la petite ville ardennaise. Illustration ; Roger Nicolas, source : https://www.lavenir.net, 8/7/2019

Ma visite du cimetière d'Houdeng-Aimeries

01/11/2020

Caveau familial De Bauque, fleuri par moi en novembre 2020. Les ancêtres communs de ma grand-mère et de Léon Degrelle y reposent : le couple Nicolas Joseph De Bauque (1773-1849) et Marie Victoire Grard (1775-1852). Ce sont mes AAAAGP. Mes AAAGP (De Bauque - Delattre) ainsi que mes AGP (Camauër - Demaret) sont également enterrés à cet endroit. Le caveau était surmonté d'une petite chapelle, qui a été démolie il y a une dizaine d'années par la commune. Mes AAGP (Demaret - De Bauque) sont enterrés ailleurs. Illustration n°3 : la sépulture avant la démolition de la chapelle. Illustration n°4 : faire-part de décès de Nicolas-Joseph De Bauque en 1849. Source : René Demarcq, Benjamin Louvet, Une mémoire pour nos familles. Inventaire des sépultures de Houdeng-Aimeries, Association Mémoire, La Louvière, 2001

Documentaire "Les enfants de la collaboration"

26/11/2020

Sept historiens abordent, en trois épisodes de 20 minutes chacun, cette thématique sensible de la Seconde Guerre mondiale. Depuis la montée du rexisme dans les années trente jusqu’à la répression de la collaboration par la justice belge, comment appréhender cette histoire complexe ? Quelle a été l’importance historique du rexisme ? Dans quel contexte s’est-il engagé dans la collaboration avec l’occupant ? Et que s’est-il passé dans les Cantons de l’Est ? Comment l’Etat belge a t’il sanctionné les faits de collaboration au lendemain de la guerre et quelles en ont été les conséquences pour les familles et, en particulier, pour les enfants ? - Disponible sur Youtube.

Le petit-fils de Degrelle intervient dans le documentaire et crée le malaise

26/11/2020

Ligne du temps Commemoria créée par Marie-Adélaïde Debray

19/05/2021

  • La famille De Bauque dans le Hainaut

    1700

  • Décès de Nicolas-Joseph De Bauque

    30/03/1849

  • Mariage de mes arrière-grands-parents à Houdeng-Aimeries

    1904

  • Naissance de ma grand-mère à Bruxelles

    19/09/1905

  • Naissance de Léon Degrelle à Bouillon

    15/06/1906

  • Baigné dans la religion catholique

    1908

  • Une enfance ardennaise

    1909  —  1912

  • Humanités chez les Jésuites à Namur

    1918  —  1924

  • Scoutisme

    1918

  • Études de droit à Louvain

    1922

  • Engagé au sein de l'Action catholique de la jeunesse belge

    1926

  • "Le beau Léon"

    1927

  • Au Mexique parmi les Cristeros

    1928

  • Léon Degrelle prend la direction des éditions catholiques "Christus-Rex"

    1930

  • "Histoire de la guerre scolaire" - collaboration avec Hergé

    1932

  • Chargé de la propagande du Parti Catholique

    1932

  • Propriétaire des Éditions Rex

    1933

  • Rupture avec le Parti Catholique

    02/11/1935

  • Rex devient une formation politique

    1936

  • Rex obtient 21 sièges à la Chambre des représentants

    24/05/1936

  • Reçu par Mussolini à Rome

    27/07/1936

  • Première rencontre avec Hitler

    26/09/1936

  • Élection législative partielle : Degrelle contre Van Zeeland

    11/04/1937

  • Décadence de Rex

    1939

  • Premières tentatives de collaboration

    1940

  • Degrelle échappe au massacre d'Abbeville (France)

    20/05/1940

  • Degrelle est libéré

    24/07/1941

  • Collaboration avec le régime nazi

    08/1941

  • Création de la Légion Wallonie

    08/1941

  • Combattant sur le Front de l'Est

    08/08/1941  —  1943

  • Rencontre avec Himmler

    05/1943

  • La Brigade de Volontaires SS Wallonie

    01/06/1943

  • Bataille de Tcherkassy

    24/01/1944  —  17/02/1944

  • Décoré par Hitler : "les fluides passent"

    20/02/1944

  • Jour de gloire : parade à Charleroi puis à Bruxelles

    01/04/1944

  • Assassinat de son frère Édouard par des maquisards

    08/07/1944

  • Funérailles de son frère à Bruxelles

    13/07/1944

  • Représailles : la Gestapo assassine trois adversaires politiques de Rex

    21/07/1944

  • À nouveau décoré par Hitler

    08/1944

  • Condamné à mort par contumace

    29/12/1944

  • Arrivée en Espagne

    04/1945

  • Début d'un long exil

    04/1945

  • Première capitulation de l'Allemagne nazie - Reims

    07/05/1945

  • Seconde capitulation - Berlin

    08/05/1945

  • L'épouse de Degrelle incarcérée

    1946

  • La Belgique demande l'extradition de Degrelle

    1947

  • Sa mère meurt en prison

    1947

  • Degrelle "disparaît" en Espagne

    21/08/1947

  • Clandestin

    21/08/1947  —  1954

  • Son père meurt en prison

    1948

  • Monument à la mémoire des trois victimes du 21 juillet 1944

    1950

  • Degrelle réapparaît

    12/1954

  • Il crée sa propre légende

    1955  —  1994

  • Nouvelles tentatives pour obtenir l'extradition, nouveaux échecs

    1958  —  1983

  • "Lex Degrelliana" : prolongation du délai de prescription de la peine de mort

    1964

  • "Je suis plus que jamais hitlérien"

    1970

  • Interdiction d'entrer en Belgique

    12/1974

  • Le "Rex-appeal"

    1977

  • "Autoportrait d'un fasciste"

    1978

  • Traqué en Espagne

    1980

  • Prolongation de l'interdiction d'entrer en Belgique

    1984

  • Retrouvailles avec 150 anciens soldats de la Légion Wallonie

    1989

  • Degrelle s'enferme dans la nostalgie du IIIe Reich

    1990

  • "Si j'avais un fils, je voudrais qu'il soit comme vous"

    1992

  • Décès de Léon Degrelle à Malaga

    31/03/1994

  • Les restes mortels de Degrelle interdits d'accès en Belgique

    05/04/1994

  • Les cendres dispersées secrètement au Tombeau du Géant ?

    09/04/1994

  • Autobiographie apocryphe de Degrelle

    2000

  • Les cendres de Degrelle à Berchtesgaden ?

    2009

  • Documentaire "Léon Degrelle ou la Führer de vivre"

    2009

  • Le documentaire suscite la controverse lors du FIGRA

    25/03/2009  —  29/03/2009

  • La sœur et le beau-frère de Degrelle "Justes parmi les Nations"

    26/06/2015

  • Biographie de Degrelle aux éditions Racine

    2016

  • Biographie de Degrelle dans la collection "Qui suis-je ?"

    2016

  • Biographie en néerlandais : "De Führer uit Bouillon"

    24/10/2017

  • Nouvelles révélations sur l'assassinat d'Édouard Degrelle

    2019

  • Ma visite du cimetière d'Houdeng-Aimeries

    01/11/2020

  • Documentaire "Les enfants de la collaboration"

    26/11/2020

  • Le petit-fils de Degrelle intervient dans le documentaire et crée le malaise

    26/11/2020

  • Ligne du temps Commemoria créée par Marie-Adélaïde Debray

    19/05/2021