Ma route vers le transgénérationnel

Quand quelque chose doit se faire, il se fait ; quelque soit le temps que ça prend. Concernant le transgénérationnel, tout commença pour moi il y a plusieurs années...

Le transgénérationnel et moi

30/03/2015

En ce début 2019, je concrétise enfin une démarche de longue date : je prends rendez-vous pour une analyse transgénérationnelle. Impatiente comme je le suis, je ne peux m'empêcher de prendre les devants et de me faire un topo rétrospectif sur mes différentes rencontres avec le transgénérationnel...

Et si je faisais un documentaire sur le transgénérationnel ?

01/04/2015

L'événement le plus important se déroula en avril 2015. L'évidence était là : je devais faire un documentaire sur le transgénérationnel ! Chaque personne interviewée me dit : "Tu vas voir, si tu fais ce documentaire, c'est que tu as des choses à comprendre toi aussi" Et je répondais " Oui oui, les choses en leur temps, je ne peux pas tout faire ! Quand il sera temps, je le ferais. Pour l'instant, je fais un docu ! ".

Pourquoi le transgénérationnel ?

02/04/2015

Je me souviens que lorsque j'étais au collège - entre 11 et 15 ans - ma mère lisait un livre qui parlait des répétitions familiales : les jumeaux qui naissent toutes les deux générations, des morts toujours aux mêmes dates... Un livre sérieux qui ne parlait pas de magie... J'étais intriguée. Puis je suis tombée sur un livre sur les secrets de famille : "Maman, tu crois qu'il y a des secrets dans la famille ? - Oh oui, surement, comme dans toutes les familles je pense." Quelques années plus tard, quand je lui ai posée la question de quels secrets il pouvait y avoir, elle m'a répondu qu'il n'y avait aucun secret dans notre famille... Une dizaine d'année après, une amie m'a parlé de son cousin, décédé un jour de janvier, assassiné, comme un homme de chaque génération de sa famille ce dit-jour. Que dire à part : mais c'est bien réel alors ?! Comment ça se fait que je n'en ai pas entendu plus parlé ?

Alabama Monroe - The broken circle breakdown

03/04/2015

Dans cette même période, j'ai vu Alabama Monroe. The broken circle breakdown de son titre original. Un magnifique film dont la fin ne me faisait pas sens... Jusqu'à ce que je vois le bonus du DVD qui révèle que la fin est juste.... transgénérationnelle ! La musique du film a aussi toute son importance dans ma vie ! Elle m'a accompagnée pendant cette période de créativité accrue, de confiance en la vie. Je m'en suis lassée, ce que j'ai vécu par la suite m'a ramenée à toucher des problématiques profondes et difficiles - isolement, rupture sociale, pauvreté (même si toutes m'ont fait sens en leur temps, expérience à vivre pour rebondir !) et ce style n'est réapparu que lorsque je me suis laissée allée à avoir confiance en moi, à créer, à croire en la vie, en l'abondance !

Transcender ses propres limites

05/2015

Faire un documentaire sans un sous ? Et pourquoi pas ! J'avais acheté l'année d'avant du matériel de tournage. J'ai bossé quelques semaines dans un cinéma pour avoir un petit pécule et je me suis lancée ! Allez en covoiturage, retour en stop ! Première fois que je faisais du stop toute seule. C'était une belle année des premières fois celle-ci ! Je me positionnais en tant que réalisatrice, je tournais pour la première fois en solitaire, je faisais du stop toute seule pour la première fois... Je commençais à sortir de ma zone de confort pour allez droit vers mes rêves. Lesquels ? Je ne savais pas trop ! J'étais retournée vivre chez ma mère depuis bientôt un an et je n'en pouvais plus ! Plus de Paris, plus de vivre en appart', plus de vivre sédentaire. Dans une voiture qui m'avait pris en stop, une idée s'est imposée - au sens propre du terme - dans mon esprit : j'allais prendre ma caméra, mon chat, ma guitare et partir en nouvelle zélande faire un second docu. Quand, comment, quel date de retour ? Peu importe !

Apprendre à dire oui !

28/05/2015

Apprendre à dire oui ! Le oui du cœur !

La grande aventure commence !

06/2015  —  09/2016

Juin 2015 : je déménage, je rejoins mon compagnon que j'ai rencontré, à quelques jours près, à la date de mariage de mes parents...Et de là, tout s'est enchainé, la grande aventure dont je rêvais a commencé ici : en juillet, on achetait un bateau, en septembre on emménageait dessus et après moult péripéties nous avons commencé une vie d'itinérance... En des lieux peu anodins !

Sortie de De fils en aiguilles

01/09/2016

En septembre 2016, De fils en aiguilles - Le transgénérationnel - était enfin prêt ! Je pouvais enfin le sortir ! Là, mes angoisses et schémas ont ressurgis ! Diffusion, vente ! AU SECOURS ! Je ne voulais pas exister dans le monde, avoir un nom connu et reconnu, je ne voulais pas gagner de sous, je voulais le diffuser au plus grand nombre, le moins cher possible, je ne voulais pas attendre pour faire les choses mieux et plus pro, je voulais le sortir et en finir. Je ne voulais pas le vendre parce que je ne voulais pas rentrer dans le système capitaliste, je voulais le mettre à prix libre. Je ne voulais pas le mettre sur internet parce que je ne voulais pas offrir mes données, mes oeuvres, ma vie aux gouvernements et industries qui récoltent et gardent tout ça. J'ai passé deux semaines de torpeurs, perdue. De fils en aiguilles a finit sur internet, vente de dvd possible, le livre en vente également sans réellement de pub... Et pourtant... Il a dépassé, et de loin, le nombre de "vues" que j'imaginais ! Comme quoi, il y a avait surement un sens à tout ça. Ma premiere volonté, quand je l'ai fais, c'est qu'il soit visible au plus grand nombre. ça s'est fait. Et maintenant, en 2019, il est question de l'enlever d'internet et de lui offrir une carrière pro (à lui ou à moi ?! :)) : des projections débats ! Un espoir qui devient réalité :)

Un hiver à Beaumont sur Oise

10/2016  —  04/2017

Alors que nous comptions descendre cette année là jusque dans le sud de la france en une traite, la vie nous a fait nous arrêter là. Moi qui ne voulais ABSOLUMENT pas revenir en région parisienne, j'étais servie ! J'ai trouvé sur Paris une formation de montage vidéo et je n'ai pu résister à la tentation ! J'y suis allée. Nous sommes donc resté un hiver à Beaumont Sur Oise.Beaumont sur Oise. Une de mes arrières grand-mère a finit ses jours là, en maison de retraite, à 500m de la halte fluviale où nous nous sommes arrêtées. Je l'ai su après !

Descente vers le sud de la France

05/2017  —  08/2017

Les - seules - villes qui nous ont marquées : Liverdun, Auxonne, Tournus !

Paul à Auxonne !

02/09/2017

ça y'est ! Paul a emmenagé à Auxonne ! Je lui rends visite pour son anniversaire. Comme on vit avec peu de moyens tous les deux, je lui propose que nous allions à Emmaüs ensemble mais ça ne se fait pas. En même temps, j'ai toujours entendu maman dire qu'Emmaüs étaient pour les gens plus pauvres que nous. Moi, j'y suis allée parce qu'Olivier m'y a emmené. Je comprends que Paul n'ai pas le réflexe... Il faut dire que le rapport à l'argent dans la famille est complexe...

Papa, maman et l'argent !

03/11/2017

Ma grand-mère paternelle = l'exode

04/11/2017

Ma grand-mère paternelle a vécu l'exode. Sa mère est tombée enceinte de son patron, ma grand-mère était une enfant hors mariage. Je ne pense pas qu'ils aient eu beaucoup d'argent, quoique à terme, c'est mon arrière-grand-mère qui aida ma grand-mère a acheter une maison... Pourquoi, comment ? Aucune idée. Bref, l'exode l'a marquée, l'insuffisance de nourriture, la fuite... Et moi je l'ai associé instinctivement à mon rapport à l'argent...Voici un extrait de son récit :

Mamie raconte :

05/11/2017

"C’était pendant la guerre en 39, avant qu’on parte en rigolade. Quand on est arrivé dans le pays où on a été, je sais plus comment ça s’appelait dans le patelin, y’avait le tracteur, la grande remorque avec grand-mère assise sur les bidons d’essence avec la poule sur les genoux et puis nous, derrière encore une remorque et derrière encore une voiture, ça allait pas vite et on avait roulé déjà un mois. On arrive et on voit des trucs de loin avec comme des trucs comme ça - des gens avec des trucs sur la tête - et il fait « oh on est déjà en inde » on avait une trouille ! Une trouille quand on est arrivé tout les deux. Je sais plus où c’était, c’était pas si loin oh non ça faisait pas beaucoup de kilomètres à l’heure. Alors moi avec ma chance on nous faisait dormir avec les animaux, j’étais contente quand on dormait dehors sous les bagnoles parce que j’avais pas d’asthme, j’avais des crises horribles, je croyais que j’allais crever avec les vaches, les chevaux..."

Ma grand-mère maternelle : une gamine riche éloignée de chez elle

06/11/2017

Ma grand-mère maternelle elle, a vécu un autre exode. Roumaine, elle est venue à 18 ans en France. Ses parents avaient divorcé, son père fut enfermé en camp pour raison politique et sa mère a fuit avec sa fille en France. Ils avaient été très riche - ma grand-mère a été élevée par une gouvernante et ils avaient des domestiques à la maison. Ma grand-mère a très mal vécu d'aller en France. Ses relations à sa mère étaient très conflictuelles. Mon arrière-grand-mère eut 5 maris, tous très riches. Elle a continué à vivre dans le confort et la richesse. Ma grand-mère a suivit ses pas, même si pour elle, n'est pas riche mais "nantis". Elle a peur qu'on ne l'aime que pour son argent, en donne volontiers mais attend en retour qu'on lui soit dévoué... quand il fallut trouver une illustration à l'enfance de ma grand-mère, c'est ça qui m'est venu... Une gamine riche éloignée de chez elle... Mon arrière-grand-père est mort au camp.

Et mes grands-pères dans tout ça ??

07/11/2017

Pas de photos accessible, pas d'histoires concrètes les concernant...Pour moi, ils sont tous deux issues de famille avec peu d'argent, tous deux ont trompés leur femmes et leur premier mariage fut pour tous les deux une catastrophe... Des hommes qui dedaignent les femmes, préfèrent leur fils à leur fille, je n'ai eu aucun lien affectif avec ces hommes là. Mon grand-père paternel eu une sclérose en plaques une très grande partie de sa vie et le mythe (ressenti par sa fille, ma tante) quant à cette maladie est en lien avec le travail...

Un hiver à St-Gilles

10/11/2017

L'hiver 2017, nous le passâmes dans le sud de la France, à St-Gilles, amarrés en pleine nature, à 5km de la ville. Quand ma tante paternelle su nous que j'étais là-bas, sa première réaction fut : "Mais tu n'es pas loin du berceau familial !" (Moins de 3h de route - en voiture -)Voilà, c'est pas moi qui l'est dit. Après un hiver maternelle, celui-ci fut paternel.

Quand tout change.... Grâce à des chiens :)

02/2018

Auxonne

10/2018

Pour l'hiver 2018, on s'arrête à Auxonne. Parce que... les choses se font comme ça. Pour rester auprès de mon frère qui ne va pas très bien, parce que la Soane n'est plus accessible librement, parce qu'on doit partir faire des papiers et qu'on reste plus longtemps que prévu, que le chaton que l'on adopte est bientôt sevré et qu'il serait bête de partir alors qu'il est ici, à Auxonne, puisque c'est un des petits de la chatte de mon frère... Au bout de quelques semaines, en allant à Emmaüs en vélo, on découvre que le champ dans lequel nous nous étions installés, face à un stade, quand nous nous étions rencontrés est entre Auxonne et Villers les Pots, à 2,5km d'Auxonne ! Retour au point de départ ? Pour un nouveau départ ?

Paul : films transgénérationnels

12/2018  —  01/2019

Paul, donc, je le vois régulièrement. Il y eut deux fois, deux seulement, où il débarqua à l'improviste à la maison avec des croissants, sans prévenir, à 9h du mat'. Les deux fois, ce furent des jours où j'avais fixé - non négociable ! - de voir des films transgénérationnels : Bons baisers de la colonie et Carré 35. Il les vit donc avec moi. Si après ça nous n'avons pas des poids familiaux à libérer, je ne sais pas ce que c'est !!

Assiettes mémorielles

03/2019

Et comme "par hasard", quand Paul dû préparer un projet autour d'assiettes pour son BTS de Céramique, je ne pu m'empêcher de sourire quand il m'expliqua qu'il voulait faire des "Assiettes Mémorielles".Notons la réapparition de musique style "blue grass" dans ma vie, en miroir avec Alabama Monroe (B.O de la vidéo ci contre). Ce style apparait quand un grand travail de fond transgénérationnel approche... Simple constat !

Un nouveau bateau... grâce à mes aïeux ! :)

04/2019

Ma très chère grand mamie Madeleine, Je t'écris aujourd'hui car j'ai besoin de ton aide. J'ai, depuis toujours, imaginé ma vie à partir des problématiques familiales maternelles et paternelles transmises par mes parents et mes tantes, plus ou moins consciemment. Madeleine, de ce que je sais de toi, je pense que toi tu aurais compris. Toi tu avais un autre rapport à l'argent. Lequel, je ne sais pas mais je sais que toi tu as donné de l'argent à mamie pour qu'elle achète la maison de famille de papi. Tu l'as accompagné dans leur projet, tu lui a donné cet argent, il n'y avait pas d'attentes derrière - au grand contraire de Romola . De ma famille finalement, je pense que tu es celle qui a eu un rapport le plus juste à l'argent(...)

Debut d'une analyse transgénérationnelle..

31/05/2019

A la date d'anniversaire de mariage de mes parents... !

  • Le transgénérationnel et moi

    30/03/2015

  • Et si je faisais un documentaire sur le transgénérationnel ?

    01/04/2015

  • Pourquoi le transgénérationnel ?

    02/04/2015

  • Alabama Monroe - The broken circle breakdown

    03/04/2015

  • Transcender ses propres limites

    05/2015

  • Apprendre à dire oui !

    28/05/2015

  • La grande aventure commence !

    06/2015  —  09/2016

  • Sortie de De fils en aiguilles

    01/09/2016

  • Un hiver à Beaumont sur Oise

    10/2016  —  04/2017

  • Descente vers le sud de la France

    05/2017  —  08/2017

  • Paul à Auxonne !

    02/09/2017

  • Papa, maman et l'argent !

    03/11/2017

  • Ma grand-mère paternelle = l'exode

    04/11/2017

  • Mamie raconte :

    05/11/2017

  • Ma grand-mère maternelle : une gamine riche éloignée de chez elle

    06/11/2017

  • Et mes grands-pères dans tout ça ??

    07/11/2017

  • Un hiver à St-Gilles

    10/11/2017

  • Quand tout change.... Grâce à des chiens :)

    02/2018

  • Auxonne

    10/2018

  • Paul : films transgénérationnels

    12/2018  —  01/2019

  • Assiettes mémorielles

    03/2019

  • Un nouveau bateau... grâce à mes aïeux ! :)

    04/2019

  • Debut d'une analyse transgénérationnelle..

    31/05/2019