RIGGIO Alessandra

Juive et Anorexique

Au balbutiement de l'existence

08/06/1968  —  09/09/1991

Bébé joufflu, trop maigre, bébé qui engloutit sa panade en trois bouchées, toujours en manque de cette nourriture affective que sa mère ne peut lui donner. A la vie, à la mort jusqu'à engloutir les cigarettes laissées à l'abandon par ses parents inconscients. Il lui en faut encore. Avaler, avaler la tendresse de sa mère nourricière. Qu'elle l'aspire dans un gouffre sans fin jusqu'à l'étouffer. Étouffer ses sentiments, l'étouffer jusqu'à ne plus sentir son corps exister. Nœud dans la gorge qui se poursuit le soir dans la pénombre où, serrée contre un autre bébé qu'elle ne connaît pas, elle s'enfonce dans une nuit sans fin... sans faim où elle cherche le contact de sa mère. Mais sa mère n'est pas là ! « Maman où es-tu ? Maman, pourquoi tu me laisses seule ? » Pourquoi tu me laisses dormir avec un bébé dans un lit étranger, dans un lieu qui m'est aussi indifférent que tes caresses sur ma peau... (extrait de "Chrysalide")

Indépendance... Autonomie ? Insécurité !

10/09/1991  —  03/11/2009

Qui n’a pas reçu l’amour juste et cadré de ses parents continue à le rechercher au risque de se perdre dans l’illusion d’être aimé.

Fonder une famille... "prolongement de moi-même" ! Stabilité ou pas ?!

18/11/1997  —  13/08/2005

J'ai rencontré le père de mes enfants le jour de mon "indépendance" et je me suis installée à Namur peu de temps après. J'épousais une terre que j'aimais, bordée par la vallée de la Meuse qui me faisait rêver. J'étais amoureuse de cette région alors que je ne l'étais pas de mon propre compagnon. Lui ou un autre ? Ainsi, je fuyais le joug et le protectorat de ma mère, décidée à renaître de mes cendres. Mon désir d'enfant est arrivé au moment où j'ai commencé à travailler dans un théâtre de marionnettes pour enfants (La Compagnie des Fils et des mains). Moi qui ai toujours été fascinée par les marionnettes, ça tombait bien ! Ma créativité s'exaltait, prenait un sens dans ma vie alors que je m'occupais principalement de la gestion administrative du théâtre. Il m'arrivait d'animer des ateliers de fabrication de marionnettes et je redevenais "l'enfant intérieur" que j'avais envie de retrouver. Etait-ce une raison suffisante pour avoir un enfant... alors que je me croyais stérile ? Samuel est né le 18 novembre 1997... un enfant miracle que je n'attendais plus ! Ma joie de maternité s'est vite estompée, transformée en une avalanche de peurs incontrôlables. J'ai tout donné à ce bébé... trop probablement et il est devenu un enfant "roi". Malgré tout, j'ai remis une couche et Killian est né le 13 août 2005... Je me sentais plus sereine et ce petit garçon est vite devenu mon rayon de soleil. Mais je n'étais pas heureuse avec cet homme que j'avais choisi comme père de mes enfants et je l'ai quitté après 18 ans de vie commune... où je me sentais mourir à petits feux dans cette relation qui n'avait aucun sens, dépourvue de dialogues et de communication. Entre la dominance de ma mère et l'indifférence de ce compagnon pris au hasard, il n'y avait pas beaucoup de différence ! Je me sentais affreusement seule !

ENFIN... L'AMOUR... inconditionnel ! ENFIN... recomposer une famille !

07/2009  —  03/11/2009

Après une relation instable de 18 ans avec le père de mes enfants, j'ai fini par le quitter suite à une grosse pneumonie ! J'ai enfin trouvé l'AMOUR, celui qui allait me transformer ! Un couple fait de complicité, de dialogues et de communication et je voulais unir nos vies par le lien du mariage (juin 2010). Je ne m'étais jamais mariée et cela signifiait beaucoup pour moi !

Naissance ( 46 ans )

08/10/2014

Opération – ablation totale du côlon

" Faire un meilleur avenir avec les éléments élargis du passé". Goethe

08/10/2014  —  03/2016

Extrait de : « A la rencontre de ma famille, temps d'introspection »

Séances en psychogénéalogie 

01/2015  —  03/2016

Séances en psychogénéalogie : Monsieur Pierre Ramaut, thérapeute à Mons Comment entrer en matière... aborder le sujet délicat de ma vie...faire un bref aperçu du récit qui va suivre pour vous donner envie d'aller plus loin... Je vous le laisse découvrir... petit à petit... dans la vérité et l'intensité de mes émotions. Ces textes ont été écrits à partir du mois de janvier 2015 jusqu'au mois de mars 2016, ce cheminement à l'encontre de mes racines, de ma famille pour me rencontrer enfin... même si je continue tous les jours à découvrir, à me découvrir, à travailler sur moi-même... L'écriture est là, toujours présente... et ce n'est pas prêt à s'arrêter !

Mise en écriture des séances thérapeutiques

01/2015  —  06/2016

La nécessité d'exprimer, de "matérialiser" toutes mes émotions par écrit est apparue comme une évidence : compréhension, prises de conscience, intégration, changements...

Remises en question...

15/01/2015  —  15/01/2015

"Prendre parti de ma faiblesse pour en faire quelque chose de meilleur, de plus approprié, de plus JUSTE... et évoluer toujours et encore..."

Première séance : Mise en "bouche"... ma Mère !

25/01/2015  —  25/01/2015

Deuxième séance : Quand la faim devient obsession !

05/03/2015  —  05/03/2015

Troisième séance : "Avaler - ne pas avaler..."

07/03/2015  —  07/03/2015

Quatrième séance : Dominance, déni, dénutrition

10/03/2015  —  10/03/2015

Cinquième séance : Me débarrasser de toute cette "merde" pour me délivrer !

18/03/2015  —  18/03/2015

Sur base du documentaire "Jusqu'au dernier"

Sixième séance : Avaler, c'est la mort !

28/04/2015  —  28/04/2015

Septième séance : Purification ethnique !

22/05/2015  —  22/05/2015

Interrogation ? Nier, ne pas voir la réalité en face...

10/06/2015  —  10/06/2015

"Seule en scène" : RacineS

18/06/2015  —  30/06/2015

J'ai terminé mon cursus académique en Eloquence-Déclamation à l'Académie de la Bouverie avec mon Seule en scène "RacineS". Une semaine après, je présentais quelques textes issus de mon spectacle au Potager des Délices (étal de fruits et légumes BIO), à l'occasion de la semaine de l'alimentation équitable.

Huitième séance : J'ai le ventre bien tendu ! Merci...

21/07/2015  —  21/07/2015

Neuvième séance : Donner la vie... et la retirer aussitôt !

09/09/2015  —  09/09/2015

Dixième séance : A quoi sert-il de manger pour finir par de la "merde" ?

12/11/2015  —  12/11/2015

Le bien et le mal manger ! Les extrêmes qui s'attirent et s'éloignent.... Nourriture affective, conditionnement, anarchie !

Onzième séance : Les mères nourricières

02/12/2015  —  02/12/2015

Dernière séance thérapeutique : Acte psycho-magique

17/03/2016  —  17/03/2016

Conclusion : même si on n'a jamais terminé de travailler sur soi-même... et tant mieux !

"De fils en aiguilles" (documentaire)

21/03/2016  —  21/03/2016

Rencontre avec Marion Azaïs, jeune cinéaste, spécialisée dans les récits de vie et le transgénérationnel. Elle m'a filmée chez moi et je témoigne en tant que personne, fraîchement opérée, qui s'est relevée suite à un travail thérapeutique en psychogénéalogie.

Donner un sens à ma vie...

06/2016  —  06/2016

On m'a retiré le colon... Oui, et alors ? Les fils de la délivrance se sont déliés petit à petit... Ça ne s'est pas fait en un jour, ni en quelques semaines mais au fil des mois qui ont suivi mon opération. Et encore maintenant car je pense que je garderai au fond de moi ce vague à l'âme, cette mélancolie : c'est ma nature. Je ne suis pas totalement joyeuse, ne l'ai jamais été et je ne suis pas du genre à rigoler à longueur de journées, bout en train pour la compagnie. J'ai besoin de recul, de solitude, de reconnexion avec mon corps, mes racines, écouter ma respiration dans le flux du silence qui s'impose à moi. Des jours « avec », des jours « sans », je ne serai jamais guérie et je vis avec un handicap. Il y a des jours où j'en ai ras le bol, où je ne peux sortir de chez moi. Des jours de jeûne, de détox, des jours où je suis crevée et je passe mon temps à masser le ventre dans la salle de bain, dans ma chambre, mon abdomen en feu car cela gargouille... Et là, je préfère ne voir personne ! Je peux me montrer désagréable si on ne me fout pas la paix. Mais je n'ai pas envie de vous expliquer mes symptômes digestifs et énergétiques. « Mes » innombrables, parfois incessants massages, ma gymnastique digestive ne représentent plus un frein à ma sérénité. J'arrête de me poser des questions quant à ce que l'autre va penser. Je sais en toute conscience ce qui est bon pour moi. Point ! Je me respecte vraiment, enfin j'essaye ! J'avoue que parfois le contrôle reprend les rennes. J'installe dans ma chambre ou la salle de bain mes pensées et ma créativité. J'y réfléchis, médite, je lis, dessine, apprend des textes par cœur en vue d'un prochain spectacle et surtout j'écris... beaucoup, beaucoup. Au moins, je ne regarde plus le plafond en me demandant ce qui m'arrive et surtout JE DONNE UN SENS A MA VIE !

Plus besoin d'être malade pour me sentir aimée !

20/06/2016  —  20/06/2016

Mes premières vacances depuis...

08/07/2016  —  15/07/2016

Quand la terre me parle !

10/07/2016  —  10/07/2016

Jubilation : Naissance de "Juive et Anorexique"

26/09/2016  —  26/09/2016

Le Salon Images d'Elles rassemble des femmes-artistes deux fois par an. Il est organisé par Françoise Houdard, Chantal Balligand et Elsa Ferrini, toutes trois artistes. Elsa m'a invitée à la Maison d'Anna (Eugies) pour présenter mon récit de vie "Juive et Anorexique".

"You're the first, the last, my everything" (Barry White)

31/03/2017  —  31/03/2017

Concert du groupe belge "Mister Cover" au Petit Théâtre de Frameries.

"Racines, pétales & Corolles"

02/06/2017  —  17/06/2017

1. Deuxième Seule en scène sur le thème de l'Ecologie, après RacineS, présentée à l'Académie de la Bouverie. 2. Extrait de mon spectacle "Racines, pétales et corolles" en plein air, au Potager des Délices lors de la semaine BIO (17 juin 2017).

"Mise en bouche" de Juive et Anorexique

13/10/2017  —  13/10/2017

"Juive et Anorexique" a été écrit suite aux séances thérapeutiques. Il tient du miracle ! Après la chute en enfer (mon opération), j'avais besoin d'exprimer ma Renaissance mais aussi cette souffrance physique que je vivais au quotidien. N'y a-t-il pas plus puissant que de "se relever" alors qu'on se croit perdu, vaincu par l'adversité ? La pulsion, l'émotion, l'impulsion dans lesquelles je me trouvais dans ces instants de profond désarroi m'ont poussé à écrire mon récit de vie. Deux ans après "sa" création, je me sentais Enfin prête à mémoriser le texte, dans l'éventualité de le mettre en scène et de le présenter devant le monde entier ! Et pourquoi pas le publier ?! Un jour... peut-être ?!

Le récit de vie "Juive et Anorexique"... en spectacle !

30/02/2018  —  04/03/2018

Académie de la Bouverie (dans le cadre du cours de Perfectionnement en Eloquence, créé par Daphné Cornez) et Roulotte théâtrale à Elouges ( gérée par Annie Rak et Roland Thibeau)

50 ans, ça se fête !

08/06/2018  —  30/06/2018

Une Reine de 50 ans, au Salon des Lumières, restaurant gastronomique offert par mon homme. Notre re-mariage à la Maison de la Laïcité, une union sincère où nous avons célébré nos noces avec la famille, nos amis proches et tout le monde artistique qui m'avait reconnue ! Des moments inoubliables, inscrits dans le Temps et dans notre mémoire !

L'écriture... et moi : une grande histoire d'Amour, de réconciliation avec mon âme !

10/07/2018  —  10/07/2018

« L'écriture, c'est la grande poussée de peur jouissive, le désir sans cesse ressourcé, la nécessité voluptueuse. » Amélie Nothomb

A la rencontre de "ma" maladie

15/07/2018  —  15/07/2018

Anamnèse réalisée dans le cadre du travail en psychogénéalogie. Tracé de vie physique et émotionnel depuis ma naissance à aujourd'hui.

Publication de mon récit de vie et de mon recueil de Nouvelles

08/2018  —  10/2018

"Juive et Anorexique" et "L'inimaginable patchwork de la vie" (Editions l'Amant Vert)

"Juive et Anorexique" (jamais deux sans trois !)

18/10/2018  —  18/10/2018

Maison des Employés de Mons (coordonnée par Alain Mertens) Jouer "Juive et Anorexique" et pouvoir dédicacer son livre représentent le summum de la Reconnaissance pour une artiste !

Ma créativité tournée vers l'extérieur !

25/10/2018  —  05/03/2019

1. Mon cheminement dans l'univers du transgénérationnel n'est pas terminé... et ne le sera jamais... et tant mieux ! Rencontre avec des personnes faisant partie de Geneasens France, projet en cours d'exécution de Commemoria, proposé par Monsieur Ramaut. 2. Diffusion de mon écriture via les Salons du Livre (Maison des Employés, Après-midi lecture autour de mon recueil de Nouvelles, Haï'nos Livres)

"Juive et Anorexique"... c'est reparti !

31/03/2019  —  31/03/2019

Salle culturelle et citoyenne d'Asquillies

Ma sécurité affective, ma famille, mon "lien" à la Vie... ma stabilité... Enfin !

04/2019  —  04/2019

Chemin de résilience

16/04/2019  —  16/04/2019

Ce ne sont pas les épreuves qui nous détruisent mais ce que l'on en fait. Pour être heureux, il faut créer sa chance ! Elle ne vient pas toute seule... Comprendre de ses erreurs, accepter d'avoir emprunté des mauvais chemins de traverse et rencontré des personnes qui nous ont blessés profondément. Nous créons chaque jour notre destin en le modelant, en le façonnant, selon ce qu'on ressent au moment-même. Nous sommes les garants de nos choix, quels qu'ils soient. Ce choix que j'ai fait d'épouser mon passé pour mieux le comprendre, l'intégrer à chacune de mes cellules. Rien ne servait de lutter, de me rebeller, de me plaindre sur ma pauvre existence, limitée dans mes déplacements. « Prendre parti de ma faiblesse pour en faire quelque chose de meilleur, de plus juste, de plus approprié et évoluer toujours et encore. » Cette phrase-clé résume globalement mon spectacle. Elle m'a permis de surmonter mon amertume et ma morosité. Quoi de plus fantastique qu'une scène pour exister, pour sentir les spectateurs vibrer et pénétrer leur regard. Oserais-je dire que c'est la chose la plus fabuleuse pour un comédien ? Capter cette étincelle lumineuse que je m'approprie. Cette omniprésente interactivité entre celui donne et celui qui reçoit... et c'est fabuleux ! C'est surtout au travers de ma créativité que j'arrive à entrer en lien avec les autres, que je me fais comprendre comme je le ressens. Tout est une question d'échange et de partage, de langage de cœur. Comme je dis souvent, c'est mon voyage intérieur quotidien qui me pousse à aller vers l'extérieur, cet extérieur que j'aime profondément.

"T'as trois minutes ?"

19/06/2019  —  19/06/2019

"Seule en scène" que j'ai créé après, par ordre chronologique, "RacineS", "Racines, pétales et corolles". Il est le plus abouti car il se veut total : voix, expression du corps, gestes, musiques et images dans une mise en scène que j'ai voulue originale où le corps évolue dans une histoire, celle de la vie. Il lance aussi un message et je l'espère, éveille les consciences : "Où en sommes-nous dans notre lien à l'autre, face à la technologie qui prend de plus en plus de place dans nos vies ? Et l'écologie, bordel ? Quels sont nos choix, nos responsabilités en tant que consommateurs-acteurs ?"

Soirées SLAM

30/08/2019  —  05/03/2020

Il n'y a pas de hasard dans le vie... juste l'opportunité de changer de direction... pour emprunter un autre chemin, plus approprié... encore mieux ! Suite à une série de coïncidences très rapprochées, j'ai rencontré des slameurs à un festival de théâtre d'amateurs (le Collectif En-Vies). Le cours de perfectionnement en déclamation à l'académie n'ayant plus assez d'inscrit, il s'est éteint petit à petit... Il me restait... le SLAM, cette merveilleuse façon de faire vibrer les textes écrits avec mon âme et ma sensibilité. Bingo ! Je pouvais allier mon écriture à la scène ! Que de bonheur partagé, de découvertes, d'explosion de VIE ! Je suis devenue une accro... moi la passionnée de poésie, de mes mots que je crashe sur mon ordinateur pour les interpréter avec émotions. Des petits "Seul en scène" qui sont devenus mon souffle de VIE !

"L'Horizon où tout est possible" - Recueil de Nouvelles - Amant Vert Editions

01/09/2020  —  01/09/2021

Dans le recueil de Nouvelles, « L'Horizon où tout est Possible », l'auteure parle de ses préoccupations actuelles (revenir à l'Essentiel, à la nature), sensible à la beauté du monde avec le patrimoine culturel et historique, avec la musique, la spiritualité, dans une reconnexion à soi et aux autres.Elle met en scène, dans ses huit histoires, des personnages (souvent des femmes) avec leur joies et leurs peines qui, suite à une difficulté, une épreuve, un événement particulier, se remettent en question pour créer une autre réalité et bousculer leur quotidien.Pouvoir saisir une opportunité pour ouvrir la porte des Possibles. N'est-ce pas un magnifique message d'espoir ?« La luminosité ne prend-elle pas naissance dans l'obscurité ? »

"Et un jour... j'ai rencontré mon ombre" - roman - Le Livre en Papier

15/09/2020  —  15/09/2020

Sarah, quatorze ans, vit avec ses parents, ne lui apportant pas beaucoup de sécurité affective.Un événement douloureux va bouleverser le quotidien de l'adolescente. Elle en portera la culpabilité, la plongeant dans un mal-être destructeur et une descente en enfer. Sa mère dominatrice garde au fond de sa mémoire de lourds secrets de famille. Le parcours d'une jeune anorexique pour se libérer de ses ombres et retrouver la liberté. Le roman est un hymne à la vie : il invite le lecteur à se poser des questions sur l'existence et son sens réel.Apprendre de ses faiblesses pour en faire quelque chose de plus juste, de plus approprié, de plus beau... de plus « merveilleux ».«Délivrez-vous de vos chaînes pour rencontrer la liberté ! »

spectacle "Respiration..." et séance de dédicaces (Maison des Employés) - Mons

08/10/2021  —  08/10/2021

Réunissant principalement des textes qu'elle a écrits pour les soirées « slam », Alessandra RIGGIO parle de ses états d'âme, de ses souvenirs tantôt chagrinés par le passé, tantôt auréolés de lumière.Le fil conducteur se construit à partir de ce chemin de résilience qu'elle tente de faire apparaître au travers de ses mots, ses phrases qui arrivent, par inadvertance, dans le flux de ses pensées.La luminosité ne prend-elle pas naissance dans l'obscurité ?Le spectateur arrive un peu dans son salon, ce décor sobre et vivant à la fois.... avec, pour presque chaque texte, une image et une musique différente.« Respiration... » est écrit, interprété et mis en scène par Alessandra (seuls deux textes ne font pas partie de son répertoire).

  • Au balbutiement de l'existence

    08/06/1968  —  09/09/1991

  • Indépendance... Autonomie ? Insécurité !

    10/09/1991  —  03/11/2009

  • Fonder une famille... "prolongement de moi-même" ! Stabilité ou pas ?!

    18/11/1997  —  13/08/2005

  • ENFIN... L'AMOUR... inconditionnel ! ENFIN... recomposer une famille !

    07/2009  —  03/11/2009

  • Naissance ( 46 ans )

    08/10/2014

  • " Faire un meilleur avenir avec les éléments élargis du passé". Goethe

    08/10/2014  —  03/2016

  • Séances en psychogénéalogie 

    01/2015  —  03/2016

  • Mise en écriture des séances thérapeutiques

    01/2015  —  06/2016

  • Remises en question...

    15/01/2015  —  15/01/2015

  • Première séance : Mise en "bouche"... ma Mère !

    25/01/2015  —  25/01/2015

  • Deuxième séance : Quand la faim devient obsession !

    05/03/2015  —  05/03/2015

  • Troisième séance : "Avaler - ne pas avaler..."

    07/03/2015  —  07/03/2015

  • Quatrième séance : Dominance, déni, dénutrition

    10/03/2015  —  10/03/2015

  • Cinquième séance : Me débarrasser de toute cette "merde" pour me délivrer !

    18/03/2015  —  18/03/2015

  • Sixième séance : Avaler, c'est la mort !

    28/04/2015  —  28/04/2015

  • Septième séance : Purification ethnique !

    22/05/2015  —  22/05/2015

  • Interrogation ? Nier, ne pas voir la réalité en face...

    10/06/2015  —  10/06/2015

  • "Seule en scène" : RacineS

    18/06/2015  —  30/06/2015

  • Huitième séance : J'ai le ventre bien tendu ! Merci...

    21/07/2015  —  21/07/2015

  • Neuvième séance : Donner la vie... et la retirer aussitôt !

    09/09/2015  —  09/09/2015

  • Dixième séance : A quoi sert-il de manger pour finir par de la "merde" ?

    12/11/2015  —  12/11/2015

  • Onzième séance : Les mères nourricières

    02/12/2015  —  02/12/2015

  • Dernière séance thérapeutique : Acte psycho-magique

    17/03/2016  —  17/03/2016

  • "De fils en aiguilles" (documentaire)

    21/03/2016  —  21/03/2016

  • Donner un sens à ma vie...

    06/2016  —  06/2016

  • Plus besoin d'être malade pour me sentir aimée !

    20/06/2016  —  20/06/2016

  • Mes premières vacances depuis...

    08/07/2016  —  15/07/2016

  • Quand la terre me parle !

    10/07/2016  —  10/07/2016

  • Jubilation : Naissance de "Juive et Anorexique"

    26/09/2016  —  26/09/2016

  • "You're the first, the last, my everything" (Barry White)

    31/03/2017  —  31/03/2017

  • "Racines, pétales & Corolles"

    02/06/2017  —  17/06/2017

  • "Mise en bouche" de Juive et Anorexique

    13/10/2017  —  13/10/2017

  • Le récit de vie "Juive et Anorexique"... en spectacle !

    30/02/2018  —  04/03/2018

  • 50 ans, ça se fête !

    08/06/2018  —  30/06/2018

  • L'écriture... et moi : une grande histoire d'Amour, de réconciliation avec mon âme !

    10/07/2018  —  10/07/2018

  • A la rencontre de "ma" maladie

    15/07/2018  —  15/07/2018

  • Publication de mon récit de vie et de mon recueil de Nouvelles

    08/2018  —  10/2018

  • "Juive et Anorexique" (jamais deux sans trois !)

    18/10/2018  —  18/10/2018

  • Ma créativité tournée vers l'extérieur !

    25/10/2018  —  05/03/2019

  • "Juive et Anorexique"... c'est reparti !

    31/03/2019  —  31/03/2019

  • Ma sécurité affective, ma famille, mon "lien" à la Vie... ma stabilité... Enfin !

    04/2019  —  04/2019

  • Chemin de résilience

    16/04/2019  —  16/04/2019

  • "T'as trois minutes ?"

    19/06/2019  —  19/06/2019

  • Soirées SLAM

    30/08/2019  —  05/03/2020

  • "L'Horizon où tout est possible" - Recueil de Nouvelles - Amant Vert Editions

    01/09/2020  —  01/09/2021

  • "Et un jour... j'ai rencontré mon ombre" - roman - Le Livre en Papier

    15/09/2020  —  15/09/2020

  • spectacle "Respiration..." et séance de dédicaces (Maison des Employés) - Mons

    08/10/2021  —  08/10/2021